Guide ile Maurice
   

     

     

 

Locations Vacances Ile Maurice Location de voitures ile Maurice  Excursions Météo
 

Généralités
Accueil
Histoire
Géographie
Carte ile maurice
Arts et cultures
Traditions
Le dodo

Pratique

Infos pratiques
Gastronomie
Activités
Villes
Musées
Iles
Rodrigues

Découvrir l'ile
Les Côtes
Les Paysages
La Faune
La Flore
Timbres

Liens
Location ile Maurice
Excursions ile maurice
Site Map

 

 

 

 
   
Accueil >  

 

Rodrigues

Entourée d’un lagon qui fait deux fois sa taille, Rodrigues se situe au nord-est de Maurice. Long de 18 km et large de 8 km, elle est la plus petite et la plus récente formation volcanique des Mascareignes.
Dixième district de la république mauricienne, l’île est sur la voie de changements constitutionnels majeurs qui visent à la rendre plus autonome. Ainsi, un Conseil local a été créé à Rodrigues lors de l’accession de Maurice au statut de république, le 12 mars 1992, afin de promouvoir le développement de l’île.

Autrefois, l’île était accessible uniquement par un navire de ravitaillement qui assurait chaque mois une liaison. Aujourd’hui, Rodrigues pense son avenir en termes de développement d’une industrie touristique authentique : une escapade parfaite dans ce coin tranquille de la planète.

Même si elle est rapprochée géographiquement de Maurice, l’île a ses particularités culturelles et son caractère propre. Les contours accidentés, les collines isolées et les lagons calmes laissent au voyageur une impression inoubliable : celle d’un retour à la nature. Ces facettes n’ont pas manqué d’inspirer nombre de visiteurs, dont le romancier français Jean-Marie Le Clézio.

Les petits hameaux où le temps semble suspendre son vol, les îlots au large où vivent des espèces protégées, l’accueil chaleureux de la population locale et un environnement intact combleront le voyageur en quête de simplicité et de solitude qui y découvriront un style de vie insulaire exceptionnel et paisible.

Un peu d'histoire

La découverte de Rodrigues par Diego Rodriguez, un navigateur portugais, remonte probablement à 1528. Les Portugais utiliseront l’île essentiellement comme un port d’appel pour ravitailler leurs navires. Les Hollandais ne manqueront pas de débarquer à Rodrigues pendant leur occupation de l’île Maurice. Mais ce sont des colons français qui peupleront l’île à partir de 1691. Les Anglais leur succèdent en 1809 et l’île devient, sous l’administration coloniale anglaise, une dépendance de Maurice. La pêche, le maïs et le haricot sont les principales marchandises expédiées vers Maurice. Rodrigues est alors considérée comme le « grenier de Maurice ». Rodrigues sera surtout connue grâce à François Leguat, un huguenot qui avait fui la France et qui séjournera dans l’île pendant deux ans avec quelques compagnons. Il fera une excellente description de l’île dans son récit Voyages et aventures. Il évoquera la richesse de la faune et de la flore de l’île et donnera des détails sur le Solitaire, un oiseau proche du Dodo mauricien, aujourd’hui disparu.

Situation de l'ile Rodrigues

Mais où est-elle située?
Rodrigues est entourée d’une barrière de corail qui protège un immense lagon avec quelques rares passages, connus dans le jargon des pêcheurs comme « la passe ». Le lagon abrite 18 îlots et atolls, Deux de ces îlots ont été proclamés réserves naturelles protégées : l’île aux Cocos et l’île aux Sables. Le climat comprend deux saisons : l’été (de novembre à avril) et l’hiver (de mai à octobre). Les vents du sud-est soufflent toute l’année. La température varie de 33°C en été à 14°C en hiver.

 



Les cyclones et les périodes de sécheresse sont des phénomènes récurrents dans l’île. La période cyclonique s’étend de novembre à avril alors que la période sèche intervient entre septembre et novembre.

À découvrir

Les balades à l’île aux Cocos, la visite de Caverne Patate, la pêche et la plongée sont des moments de plaisirs intenses. Les routes de montagne, les petits sentiers côtiers, les ravins au fond des régions boisées et les caves sont autant de prétextes pour aller à la rencontre de l’île à travers des randonnées et des excursions. La pêche et l’exploration des ruines marines en plongée sous-marine permettent également aux visiteurs de profiter pleinement de leur séjour.

Port-Mathurin, la capitale

Situé sur la côte nord, Port-Mathurin abrite l’unique port de l’île. Ce grand village prend son nom de l’un des premiers colons arrivés dans l’île, Mathurin Brehinier. Il regroupe la plupart des institutions et commerces de l’île. Port-Mathurin est un point de départ idéal pour aller à la découverte du reste de l’île avec l’aide des guides locaux.

Sorties en bateau à l’île aux Cocos et l’île aux Sables

Ces deux bancs de sable sont des réserves naturelles, en raison de la multitude d’espèces menacées qui viennent y trouver refuge. Ces deux îlots sont protégés depuis 1980, afin de sauver les espèces d’oiseaux indigènes dont la vie était menacée, notamment le fody et la fauvette. La visite de ces îlots est étroitement contrôlée par l’État et nécessite un permis qui peut être obtenu auprès du Central Administration Office à Port-Mathurin.

Sur la côte est, Pointe Coton est une des plages les plus ensablées de l’île. Plus au sud, Port Sud-est offre une vue imprenable sur le lagon et sur les petits atolls Hermitage, Chat et Gombrani. Le village est traditionnellement attaché à la pêche. Dès l’aube, les pêcheurs s’affairent à récupérer leurs cases du lagon.

Pour ne rien rater de ce rituel quotidien, le débarcadère est le lieu où les prises du jour sont débarquées, puis vendues sur place ou acheminées vers des dépôts à Port-Mathurin. À proximité, le village le plus proche est Songe où cochons et bétail gambadent librement sur les flancs des collines.

Au sud-ouest de Rodrigues, les caves de Caverne Patate peuvent être visitées en partant des chemins montagneux, en direction du nord jusqu’à Saint-Gabriel puis vers l’ouest, ou de Songe à Petite Butte, le long de la côte sud où des panneaux d’indication montrent le chemin vers les caves. En route, l’église de Saint-Gabriel, saint patron de l’île, ne passera pas inaperçue. D’autres détours agréables : Petit Gabriel, Quatre Vents et Rivière Cocos.

Lors de son passage dans l’île, le visiteur notera probablement l’étroite intimité qui existe entre le Rodriguais et la terre, particularité qui se révèle dans les noms authentiques des localités à la saveur tropicale : Papaye, Mangues, Mont Limon, La Ferme, Rivière Banane...

 

[RETOUR] [HAUT]


 
   
 

Copyright ©  www.alphavilla.info  All rights reserved